Georges Feydeau

240683268 1622651907944190 9156973181346052950 n

Auteur dramatique français, fils du romancier Ernest Feydeau, Georges Feydeau renouvelle la forme du vaudeville, par la précision mécanique des situations (chiquenaude initiale, quiproquos, rebondissement en cascade...) jointe à l'efficacité cocasse de son style.

Dès l'adolescence, il écrit des monologues puis des pièces qu'il lui arrive d'interpréter lui-même. Il obtient son premier succès avec la troisième, "Tailleur pour dames" (1887).

Au cours des années suivantes, il présente une demi-douzaine d'autres oeuvres, qui ne parviennent cependant à convaincre ni le public, ni les critiques. Enfin, en 1892, "Monsieur chasse" remporte un triomphe. Suivent "Champignol malgré lui" et "Le système Ribadier", qui ouvrent la voie à une série de classiques du vaudeville : "Un fil à la patte" et "L'Hôtel du libre échange" (1894), "La Dame de chez Maxim" (1899), "La Duchesse des Folies-Bergères" (1902), "La puce à l'oreille" (1907), "Occupe-toi d'Amélie" (1908).

Feydeau prend alors ses distances avec le vaudeville pour composer des farces conjugales en un acte dont le comique féroce et poignant lui a peut-être été inspiré par l'échec de son mariage avec Marianne Carolus-Duran. Citons "Feu la mère de Madame" (1908), "On purge Bébé" (1910) "Mais n'te promène donc pas toute nue", "Léonie est en avance" (1911) ...

Le comique des pièces de G. Feydeau n'exclut pas une certaine vérité dans laquelle la bourgeoisie fin de siècle et le monde interpole parisien se reconnaissent et retrouvent leurs fantasmes et leurs désirs inassouvis. Si la morale est presque toujours sauve, elle le doit visiblement à la seule convention théâtrale.

Date de dernière mise à jour : 21/09/2021